Pôle 164 © 2020 Tous droits réservés | 164, ave de Plombières 13014 Marseille | Tél 04 91 64 11 58

    SABINA SCARLAT // Garage29-Bruxelles

    Du dimanche 26 Janvier au vendredi 31 janvier 2020 RESIDENCE // CREATION


    www.garage29-offestival.be

    « MILES TO GO BEFORE I SLEEP »

    Miles to go before I sleep est un duo physique entre Chloé Beillévaire et Sabina Scarlat. Elles entament une première période de recherche autour des attitudes et des postures qu’emprunte le corps en relation aux autres et dans divers contextes. Dans un défilé au ralenti, elles s'amusent à souligner ce que le corps s’emploie à masquer ou relater selon les émotions qui le traversent.

    Elles explorent tour à tour les stéréotypes autour du masculin et féminin et l'oscillation subtile de l’un à l’autre. S’inspirant de la spontanéité et de l’innocence des enfants vierges des conventions et codes sociaux, elles questionnent progressivement le culte de l'image et les effets de la bienséance.

    Lien vidéo Uniforme, une création de Sabina Scarlat en compagnie de Chloé Beillévaire  



    REPERES BIO


    SABINA SCARLAT

    Sabina Scarlat est chorégraphe et coordinatrice de structure d’un studio de création et recherche pour les arts de la scène à Bruxelles, le Garage29. Elle est née en Roumanie, où elle a étudié le ballet au Conservatoire national de Bucarest. Elle est diplômée en psychologie de l’Université ULB de Bruxelles et a travaillé pendant plusieurs années parmi des psychanalystes renommés traitant des patients psychotiques. En 2010, elle crée le Garage29, un laboratoire pour ses réflexions croissantes sur les arts de la scène, le partageant avec de nombreux chorégraphes et interprètes qu'elle invite à travailler dans l’espace, tels que David Zambrano, Lisi Estaras/Ballet C de la B, le collectif Les Slovaques, Juan Navarro/Carniceria Teatro, Rootlessroot co. Damian Jalet, Roberto Olivan, Thomas Richards/Workcenter de Grotovski, etc.

    Au fil des ans, elle développe le studio comme une plate-forme dynamique pour les artistes émergents parmi lesquels elle évolue. En tant que chorégraphe, ses créations en danse contemporaine placent l’humain dans un environnement futuriste et réduit à ses déchets (Monsters, 2014), ou à ses ruines sculptées dans le sable (Uniforme 2017, en compagnie de Chloé Beillevaire) et dans lequel les personnages font toujours le choix de vivre joyeusement malgré l’hostilité de leur monde. « Uniforme » a reçu le prix de la meilleure scénographie du festival international Atelier de Baia Mare, Roumanie. Les relations intriquées de l’humain avec son milieu, elle les abordent également hors du plateau comme dans le cadre d’un contrat de quartier durable (Le départ des Hespériens, 2015), où elle implique les habitants de tout un quartier dans différentes interventions entre réalité et fiction qui préparent un départ vers un monde meilleur, la planète Mars. 


    CHLOE BEILLEVAIRE

    Née en 1989 en France, Chloé Beillevaire se forme d’abord au Conservatoire de Lille en danse contemporaine et classique et poursuit en 2008 son apprentissage au C.N.S.M.D de Lyon.

    En 2011, elle commence sa carrière d’interprète au sein des compagnies Ando - Davy Brun, Artopie - Santucci Saillot, DIEM Dance Image - Yutaka Nakata, Groupe Noces - Florence Bernad, Poetic Punkers - Natalia Vallebona, Olivier Dubois - Ballet du Nord et Garage29 - Sabina Scarlat.

    Elle intègre en 2013 la compagnie bruxelloise Ultima Vez - Wim Wandekeybus pour les événementiels Spiritual Unity, The rage of staging et pour la création de Speak low if you speak love (2014/2017). 

    En 2017, elle rejoint la Backsteinhaus Produktion (Allemagne) pour la création Wolfgang, la reprise de rôle dans le pièce Superbia et la pièce de théâtre Die tonight live forever.

    Elle est actuellement en création avec  Le GDRA - Christophe Rulhes & Julien Cassier sur la pièce de théâtre Selve ainsi que sur la dernière pièce de la Backstein haus Produktion.

    En parallèle elle donne des workshops de danse contemporaine dans des lieux divers tel que le Studio Harmonic, le Centre de Danse du Marais (Paris), Centre chorégraphique James Carlès (Toulouse), chez Josette Baiz - Groupe Grenade (Aix en Provence), The new space, Ultima Vez, Staircase (Bruxelles), Krakowski Centrum Choreograficzne (Pologne), à la Summerintensive (Portugal) et International dance week Budapest... 


    ATELIER/ TRAINING

    Lundi 27 au vendredi 31 janvier 2020

    Plus d'infos