Sofie Dubs

Forcalquier


Résidence

6 >10 septembre 2021

n-1 - à la lisière des je(u)x

Comment le corps peut-il entrer en résonance avec un texte littéraire ? Quel est son mouvement à l’écoute d’une poétique à laquelle il se confronte et par laquelle il se redécouvre ? Si le langage construit nos corps, le corps peut-il porter ou incarner une poétique littéraire qui le questionne ?

Je m’intéresse à l’espace de liberté qu’ouvre la poésie, comme une alternative au langage, au sens et cherche à l'interstice des mots le sensible qui résonne. Quel espace performatif peut-on créer pour établir ce dialogue entre littérature et corps ? Quelle « littérature » peut permettre cette rencontre ?


Sortie de Résidence le vendredi 10 septembre /15H



"ALGORITHME EPONYME" de BABOUILLEC SP

La densité poétique et politique ainsi que la musicalité de la langue d'Algorithme éponyme*,

texte d’une auteure française contemporaine, Babouillec SP a fait écho à ma recherche :

« ... débarrassée de tout embarras lié au bien écrire, affranchie du respect des tièdes pertinences, elle délivre le poème brûlant d’un être dans la lutte acharnée pour conquérir sa propre voix »

Pierre Meunier, (auteur et metteur en scène qui a travaillé avec ses textes)

Nous nous trouvons face à une écriture qui ne questionne pas, mais qui perce de manière incisive la construction sociale du corps et les limites auxquelles il est proscrit.

« L’enjeu systématique de l’appartenance au monde inhibe ta résonance au monde, à toi-même, à elle-même. Elle se met en miroir holistique de la révolution qu’elle traverse. Fantômes itinérants et sans bagages les corps s’alignent sur le modèle disponible. » - Babouillec SP

Sa lecture nous mène à un lieu familier et sombre où nous pouvons reconnaître ce corps « clos », enfermé dans une identité sociale. Dans le même temps, elle nous libère en dévoilant et en nommant poétiquement la construction et le conditionnement de ces corps devenus presque invisibles.

« Nous évoluons comme une masse endormie capable d’appuyer sur le mental opprimé d’une minorité qui s’organise pour changer la forme » - Babouillec SP …

* "Algorythme éponyme et autres textes", édité aux éditions Payot & Rivages, Paris, 2016


Recherche Corps & graphique: .... 2018-2021

Danse et conception : Sofie Dubs

Collaborations: Lorna Lawrie, Juliette Penblanc, Véronique Truffert, Babouillec SP, Lise Mazin, Merry Benoit



REPERES BIO

Sofie Dubs est Artiste polymorphe et itinérante, initialement plasticienne elle s’est formée à la “postmodern dance” à l’école EDDC (“European Dance Development Center”,Arnhem) en Hollande au début des années 2000. Depuis, elle explore la création In Situ dans l’espace public et dans les espaces dits “non dédiés”. Elle transmet cette approche à différents publics (amateurs et professionnels) essentiellement en Espagne, en Suisse, puis en France, Amérique Latine, Allemagne… (stages ou laboratoires de recherche).

Son travail corporel est très influencé pour deux courants complémentaires : le bodyweather (Min Tanaka, Japon), et la post modern dance (release technique, BMC, anatomie du mouvement, composition instantanée, contact improvisation,... Etats Unis). Formée aux outils de l'éducation populaire et à la psychologie sociale (Master II, Genève, 2000), elle s'intéresse depuis toujours aux mouvements relationnels, aux rapports de pouvoir, à la construction du commun. Elle creuse ces réflexions dans son travail et sur ses lieux de vie (plus de 15 ans de vie collective dans différents pays et projets).

Elle alterne sa recherche autour de la création avec d’autres activités telles que la formation dans des écoles de travail social (formations sur différentes problématiques articulant corps et outils d'éducation populaire) ou le maraîchage, qu’elle considère comme une prolongation de son travail créatif (corps paysan versus corps dansant). Ainsi elle a été amenée à collaborer avec différents projets agricoles en Espagne et en Suisse. La poésie, la philosophie, la “biopolitique”, ou encore la recherche “post coloniale” sont des piliers théoriques fondamentaux de son approche.

Depuis quelques années ses créations s’orientent sur les relations qui peuvent exister entre corps et littérature. Elle travaille avec différentes poètes telles que Juliette Penblanc (04), Hélène Grimaud (04), ou Babouillec SP (35)


Lieux et structures partenaires

Pied d'Aulun

Théâtre de la Fonderie

Par sons et par mots


Soutiens

DRAC dans le cadre de "relançons l'été"