FRANCISCA CRISÓSTOMO LÓPEZ & EVA BAUDRY

Marseille

Résidence création

1er > 5 février 2021

« Elucubrations »

Le passé est imprévisible


This line is a part of a very large circle.

(Yoko Ono, 1963)


© Alipido Padilha - Biennal d’Arts Performatives Moving (Re)union 2020 Espaço Alkantara - Lisbonne - Portugal

Élucubrations est une création de danse contemporaine qui aborde la question de la généalogie, du temps et de l’agencement, en prenant comme point de départ les histoires des performeuses.

Par un jeu entre fictions et vérités, elles déploient des formes, des gestes, des objets et des récits, créent des espaces à habiter sur scène et convoquent la présence des fantômes de leurs histoires.

Des événements communs se tissent, rassemblements toujours ouverts, agencements au croisement des lignes.


GÉNÉALOGIE

Habitées par ce qui nous précède, tant à l’échelle de nos familles qu’à une échelle historique plus large, nous prenons comme base la matière de nos récits personnels ainsi que notre curiosité. Nous sommes animées par le caractère énigmatique de certains aspects de notre propre généalogie. Nos corps sont fait, font et feront en dialogues avec les héritages. C’est un point de départ.


TEMPS

Si l’entropie est un phénomène du désordre et du hasard : y avait-il à l’origine un ordre fondateur ou est- elle l’expression d’un déroulement chaotique du monde ?

Un évènement, qu’il soit passé ou à venir, existe au présent. Nous questionnons la notion du temps linéaire, par sa perception sensible, c’est-à-dire, par l’expérience du corps.

Comment accédons-nous au temps ?


AGENCEMENT

Le concept d’agencement est une source d’inspiration pour aborder la structure des événements que nous invoquons et créons au fur et à mesure de la performance.

Cette conception de l’agencement nous importe car elle va au-delà de l’idée d’une somme des parties. L’agencement est un point d’entrelacs de différents éléments hétérogènes. De cette zone de friction naît un événement qui devient quelque chose en lui-même.


UNE DRAMATURGIE, UNE METHODOLOGIE : UN TISSAGE

Notre recherche vise la mise en scène de présences intemporelles prises dans des événements, dans des corps contemporains, tout en déconstruisant le caractère linéaire des récits qui les présentent. Nous élucubrons à partir de ce que nous savons de nos histoires et percevons par nos corps.

Attentives à la précision de ce qui est donné à voir, nous alimentons le potentiel inattendu de chaque moment. Nous disséquons les gestes dans le temps de la performance, nous cherchons leurs origines, tout autant que nous acceptons leur nouveau visage extravagant. Nous opérons des déploiements de ce qui est en boule, noué, condensé, qu’importe si cette masse n’existe plus ou si son contenu est fictif.

Nous traversons l’espace en le cartographiant selon des formes et des schémas qui apparaissent au fil de nos recherches. Ces formes géométriques manifestent la présence sous-jacente d’un système et sont transposées dans l’organisation d’une spatialité scénique.

Nous composons avec nos corps dans ces espaces, jouant avec les formes dans lesquelles ils fusionnent ou s’opposent, avec ce que leur matière laisse apparaître, pris dans des rythmes dont il use pour morceler le temps.

Notre travail d’interprétation se base sur une dichotomie corps dansant/corps performatif. Celle-ci vient donner une base pour répondre à une question dramaturgique : quelle présence pour quelle poétique ?


REPERES BIO


Eva Baudry //chorégraphe & performer

Eva commence la danse contemporaine au conservatoire de La Roche sur Yon (85) en 2007, avec Dominique Petit, Bernadette Gaillard et Catherine Moreau. En 2011, Eva obtient son DNOP au conservatoire de Poitiers. Elle poursuit ses études à Toulouse, qu’elle enrichit avec une pratique des arts du cirque.

En 2013, Eva part à Lisbonne suivre la formation PEPCC (Programa de Estudo, Pesquisa e Criação Coreográfica ), dirigée par la structure Forum Dança. Depuis 2015, Eva se consacre à ses propres créations. Eva crée la pièce en solo “A4,3,2,1...”, collabore avec le collectif GMURDA et dirige le projet de performance “Ô”, soutenu par la fondation Calouste Gulenkian. Désormais basée à Marseille depuis novembre 2018, Eva regarde le monde par la méditérannée. Eva devient membre du Collectif de La Déviation à l’Estaque. Eva travaille avec Lilli Döscher, en tant qu’interprète dans le projet chorégraphique en espace public “Second Souffle” ; et pour une nouvelle création “Now is already today/ maintenant est déjà aujourd’hui” (soutenu par les ateliers Médicis). Elle se forme à l’anatomie et le mouvement dansé avec Véronique Larcher et par l’approche de l’Axis Syllabus. Depuis Septembre 2020, elle participe également aux séminaires de l’école de philosophie.

https://evabaudry.wixsite.com/evabwaudry


Francisca Crisóstomo López // chorégraphe & performer

Francisca est danseuse, performer et chorégraphe d’origine chilienne, installée en France depuis 2013. Diplômée du Centre de Danse Espiral (Santiago du Chili, 2012) et Master en Arts mention Danse par l’Université Paris VIII (Paris, 2016).

En 2014, elle réalise un séjour à Lisbonne pour approfondir ses études en Composition en Temps Réel avec le chorégraphe João Fiadeiro. De cette expérience naît sa recherche de master et le laboratoire Des pirates du sensible (2016) où elle crée des rencontres entre artistes pluridisciplinaires pour partager leurs recherches actuelles, le mettant en friction et dialogue.

Son travail de création articule la chorégraphie, la performance et l’installation. Elle cherche à questionner la perception du sensible à travers le mouvement, le son, le langage et l’image. Parmi ces dernières créations, on trouve Orilla (performance, 2020), Vague (performance danse et son, 2019); Je voulais marcher sur les falaises (performance, 2016) et Sin Panteón (performance/installation, 2015).

www.bocadeoro.com


PARTENAIRES ET SOUTIENS

La Déviation - Lieu de vie et de recherches artistiques - L’Estaque, France www.ladeviation.org

Biennal d’Arts Performatives Moving (Re)union - Lisbonne, Portugal www.movingreunion.net