ESSEVESSE / Fabio DOLCE et Antonino CERESIA

Marseille


RESIDENCE // CREATION – 29 et 30 juin et 1er, 2 et 3 juillet 2022


« Les Trans Dansent ! »



C'est à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie qui a eu lieu le 17 Mai 2021 que Fabio Dolce et Antonino Ceresia, portés par le désir de laisser place à l'indicible par l'expression du corps dansé, empruntent un chemin de rencontres avec un public transgenre.

Le projet LES TRANS DANSENT naît le jour où ces deux artistes chorégraphes de la Cie Essevesse et l'association marseillaise Transat Asso se rencontrent. Soutenue par le Théâtre de l'Œuvre pour l'accueil des artistes et des participants en résidence ainsi que l'association Mémoire des Sexualités, qui a accueilli les deux performances ouvertes au tout public le 17 mai 2021.

Cette expérience, ayant été particulièrement forte et riche en émotions, a soudé le groupe, participants et chorégraphes, avec une évidence jaillie de la simplicité et le naturel avec lesquels les relations ont éclos.

Sensibles à la question de l'identité et des diversités qu'une trop grande partie de la société refoule et méconnait encore aujourd'hui, Antonino et Fabio s’engagent à entendre et défendre les droits des personnes trans, intersexuées, non-binaires et en questionnement d'identité à travers l'expression du geste et la création, dans le désir de rechercher et mettre en évidence les points communs tout en promouvant les singularités de chacun.


C'est une terre inconnue pour les artistes étant ni transgenre, ni non-binaire, ni en quête de leur identité, mais en recherche profonde d'acceptation et ouverture d'esprit sociale, prêts à l'effort volontaire qui nécessite tout changement.

La rencontre a stimulé une réflexion profonde sur le phénomène de TRANS-ITION ainsi que des envies créatrices.

Un partage qui ressemble une grande variété de tendances, de goûts, de causes à défendre et de modernité.

Le corps humain, étant vivant, est en trans-ition perpétuelle, c’est une condition que chaque homme et femme expérimente au-delà d’une volonté propre.

La chirurgie arrive avec une envie et/ou un besoin d'avoir la main sur cette trans-formation naturelle soit pour choisir l'image que l'on a envie de donner ou tout simplement rester en vie.

Que ce soit naturel ou volontaire, la trans-formation arrive avec une manifestation créatrice où se jouent les frontières entre l’intérieur et l’extérieur de l’être, de la rencontre avec soi et l’autre ainsi que la survie.


Ces réflexions nourrissent « l’instant fécond » des deux chorégraphes, l’instant du modelage des corps, l’instant créateur.


Marqués et touchés par la discrimination présente même au cœur de la communauté LGBTQIA+, Fabio et Antonino se réjouissent à célébrer cette occasion pour développer un environnement inclusif par le biais de la danse, de la rencontre des corps, sans pronoms à expliquer, à raconter, juste des vérités : chacun la sienne.

Ils tiennent donc, à se mettre au cœur du travail avec les participants et jouir des moments de recherche et de performance ensemble, vivre la rencontre dans le studio et au ‘plateau’, la danse, les corps, la sueur partagée, la fatigue partagée, l’émotion partagée, sans statut de professionnel et amateur :

que pouvons-nous faire ENSEMBLE ?

La question du corps et la liberté de sa représentation sont donc les lignes de départ pour la création, souhaitant explorer toute la poésie qui s'en dégage dans ses multiples formes.


Le corps, porteur d’un message de liberté.


Repères bio


FABIO DOLCE

Est actuellement pédagogue au près de La Salle Blanche à Paris et porteur du projet artistique, d’éducation et de sensibilisation de la Cie Essevesse. Il est formé au Théâtre Massimo de Palerme, l’Académie Nationale de Danse de Rome et l’Académie Nationale de Danse de Rosella Hightower à Cannes. Fabio poursuit sa carrière internationale dansant pour des compagnies en Italie, en France et en Angleterre, comme le corps du ballet du Teatro Massimo et du Teatro Politeama, Astra Roma Ballet, le Cannes Jeune Ballet, le CCN Ballet de Lorraine, De Nada Dance Theatre, Jeyasingh Dance Company, Edifice Dance Théâtre, CHATHA, et il a eu le privilège de danser des pièces de chorégraphes tels Nureev, Forsythe,Cunningham, Tharp, Emanuel Gat, JC Maillot, Carolin Carlson, Andonis Foniadakis, Monnier, La Ribot… et de monter sur les scènes de renommée mondiale comme le Teatro Sistina à Rome, le Théâtre de la Ville à Paris, le Sadler’s Wells à Londres, le NCPA Opera House à Pékin, et tant d’autres.


ANTONINO CERESIA

Fondateur de la Cie Essevesse, Antonino reçoit sa formation de danseur au Théâtre Massimo de Palerme et à l’Ecole Supérieure de Danse Rosella Hightower à Cannes. Il intègre les corps de ballet du Théâtre Massimo de Palerme, l’Aterballetto à Reggio Emilia et le Maggio musicale Fiorentino à Florence. Il poursuit sa carrière en France au Cannes jeune Ballet, à l’Opéra de Bordeaux, à l’Opéra de Nice, et au Ballet d’Europe. Antonino danse aux cotées de danseurs d’envergure internationale comme Eleonora Abbagnato, Oksana Kucheruk, Alessandro Riga, et il interprète des créations des chorégraphes de renommée mondiale comme Roland Petit, Carolyn Carlson, Marc Ribaud, Mauro Bigonzetti, Jean-Christophe Maillot, Kelemenis, Giorgio Mancini… Ses créations figurent en tant que finaliste au sein de plusieurs concours internationaux de chorégraphie : Premio Equilibrio-Rome programmé par Sidi Larbi Sherkaoui, les Synodales à Sens, le concours de Hanovre, No-Ballet, T.OFF. Parallèlement, il développe ses compétences au service de la pédagogie et de l’art thérapie.


https://essevesse.com


Programmations

Performances :

17 Mai 22 dans le jardin de Mémoire des Sexualités à 19h

27 Juin 22au théâtre de l’Œuvre à 19h

29 Juin 22 au Pole164 à 19h

30 Juin 22 à Coco Velten à 19h

Durée documentaire 16min + performance 20min + échange avec le public 30 min