Compagnie LES CONSTRUCTIONS FRAGILES // AUDE CARTOUX et YOANN BOYER

Marseille


Résidence création 15 > 19 Février 2021


« COMME DES ENFANTS »


https://www.lesconstructionsfragiles.com



Une intrigue chorégraphique, musicale et performative qui dresse un portrait non exhaustif de l'amour, sur fond de musiques populaires. Deux amoureux à la vie comme à la scène bousculent leur définition d’être ensemble. Ils s'amusent des multiples et infinies formes que peut prendre le lien entre deux personnes. Noyés dans un paysage de Legos géants en constante transformation, Comme des enfants porte un regard sur la fragilité du rapport amoureux, tant dans son absurdité que dans sa beauté. Une cartographie de la relation. Une mise à nu de l’attachement.


NOTE D’INTENTION


Nous nous sommes rencontrés sur le plateau, enfants et cheminons depuis plus de vingt ans, tantôt face à face, tantôt côte à côte. Artistes, amis, amants, parents...cette traversée du temps nous engage à fabriquer un lien multi facettes. Danseurs de formation, nous nous intéressons tous deux à l'art de l'Improvisation et l'art de la Performance dans ce qu'ils engagent de l'être au présent et ce qu'ils révèlent de l'invisible. L'inconnu comme point de départ et le renouvellement des idées prédéfinies, deviennent notre recherche depuis une dizaine d’années.

Le roman d’initiation Just Kids de Patti Smith, nous frappe par la force du miroir qu’il nous renvoie et nous incite à mettre en scène la puissance de notre union. Utiliser nos mythologies personnelles pour la création apparaît comme une évidence. C'est en partant de ce postulat que nous souhaitons créer Comme des enfants. Oser parler d’amour.


L'intérêt de cette création serait d’exposer la puissance de transformation de notre lien, qui évolue depuis vingt cinq ans, et de partager l’éclectisme des états que peut prendre l’amour : excitation, rejet, fusion, rupture, retrouvailles, enchantements, désenchantements, résilience, transcendance...

Notre désir est de brouiller les pistes entre fiction et réalité en mêlant nos récits de vie à d’autres récits fictifs et fantasmés. Nous souhaitons écrire une dramaturgie non-linéaire, entre narration et abstraction, par l’alternance entre le mouvement des corps en scène et la reprise de chansons populaires, garantes des mémoires individuelles et collectives, qui racontent l’amour. Le tout serait balayé par la mutation permanente de paysages pop-art polymorphes fait de Legos géants.

Comme des enfants s’imagine comme une déclaration d’amour, une ode au changement permanent, un regard porté sur la relation comme source de renouveau et de quête d’équilibre continuel.


Chorégraphie et interprétation > Yoann Boyer et Aude Cartoux

Accompagnement voix > Damien Gault

Artistes invités > Christophe Haleb, Edith Amsellem, Walli Holfinger

Auteure-compositeure > Anna Jouan

Costumes > Nicole Autard

Administration > Aurélie Rétif


2019 2020

Résidences d’écriture // Pôle 164, Dans les parages, Le ZEF Marseille


2020 2021

Résidences de recherche confirmées // KLAP Maison pour la danse Marseille, Centre international du CAIRH- Malérargues

Coproduction // ITINERRANCES/PÔLE164

Soutient accueil en résidence // PÔLE164, Dans les Parages, Le ZEF Théâtre du Merlan, Centre international du CAIRH


EN PREVISION :

SORTIE DE RESIDENCE OUVERTURE PUBLIC JEUDI 18 FEVRIER 2021 - 19H


REPERES


CIE LES CONSTRUCTIONS FRAGILES

Créée en 2019, la Cie Les Constructions Fragiles rassemble les travaux des deux artistes Aude Cartoux et Yoann Boyer, partenaires dans l'art et dans la vie, qui œuvrent dans le paysage marseillais de la danse et alternent entre création, transmission et temps de recherche. C'est après avoir brassé la Belgique, la Californie et la Provence dans un béton cellulaire riche d’expériences, de rencontres et kl bd’expérimentations ; qu'ils rassemblent leurs visions et leurs forces au sein d’une même maison. Ces créateurs interprètes se reconnaissent dans leurs préoccupations et leurs intentions : interroger les modalités du faire ; partager la force expressive de l’Art ; transmettre l’essence somatique du mouvement et le jeu ; révéler l’espace intime ; briser les frontières entre les médiums artistiques.

La Cie Les Constructions Fragiles replace l’individu au centre de la création dans un désir de transdisciplinarité, une pensée sociale et un goût pour le décalage. D'autre part, Aude et Yoann agissent depuis plus de dix ans comme artistes indépendants dans le champ du spectacle vivant et de la performance et sont les auteurs de plusieurs créations :

» 2007 : e dans l’o – pièce pour deux sœurs – présenté aux Hivernales d’Avignon

» 2012 : Terra Incognita – présenté au théâtre Le Regard du Cygne

» 2013 : Est-ce que vous aussi vous vous cachez ? – présenté au festival Compil’ d’avril, Charleroi-danses

» 2015 : Hommage - présenté par Marseille Objectif Danse dans l’espace public à Marseille

» 2017 : When the Night Falls – présenté au festival STAMP à Hambourg

Aujourd'hui, la Cie Les Constructions Fragiles est active sur le plan de la création artistique ainsi que dans la transmission et les actions pédagogiques sur son territoire


AUDE CARTOUX

Toujours en mouvement, Aude oublie parfois de faire des pauses. Elle joue dans le milieu de la danse-théâtre depuis trente ans comme artiste créatrice, interprète et artiste associée. Baignée dans la danse contemporaine enfant, elle se forme et tourne dans toute l’Europe avec la chorégraphe Josette Baïz et sa Cie Grenade pendant plus de quinze ans.

Virage à quatre-vingt-dix degrés, elle part en Belgique à l’âge de vingt cinq ans, plonge dans la recherche, la danse contact et l’improvisation avec entre autres Daniel Lepkoff, Mark Tompkins, Kirstie Simson, G. Hoffman Soto… Questionnant le sens du mouvement, elle s’envole vers la Californie pour se former à la pratique d’Anna Halprin. Pendant ces années d’études, elle collabore toujours avec d’autres artistes utilisant le corps expressif à la frontière de la danse et du théâtre, des arts plastiques et de la vidéo : Sébastien Chollet, Carmen Blanco principal, Ian Heisters…Elle est souvent appelé comme dramaturge et regard extérieur pour soutenir une création avec la force du mouvement.

Revenue à ses racines marseillaises en 2014, elle devient maman et affirme sa curiosité pour la transformation. A 37 ans, transmettre le mouvement fait sans cesse échos à pratiquer son art. Elle enseigne dans la formation Tamalpa, dans des lycées pour le Bac danse ainsi que dans des contextes plus alternatifs (diplômée du D.E français en danse contemporaine et du Tamalpa Institute® américain en expressive arts). Elle crée ses propres projets et continue à fabriquer avec d’autres artistes au gré de ses rencontres : Christophe Haleb, Christine Fricker et Rochdy Larirbi. Et, elle continue à apprendre, plongée cette année dans une formation sur la voix physique avec le Roy Hart Théâtre. Depuis, elle rêve d’incarner la chanteuse de blues qu’elle est au fond.

Sa pratique s’inscrit dans le mouvement de la performance, du sensible et de l’intime. Son art se métamorphose au rythme de ses lunes…

YOANN BOYER

Danseur contemporain, improvisateur et diplômé en Life/Art Process® Yoann grandit dans les théatres et sous le chapiteau de Jonathan Sutton avec qui il se forme aux arts du cirque dès 6 ans. À 12 ans il se tourne vers la danse contemporaine auprès de Josette Baïz et du Groupe Grenade pour 10 années d’expériences.

Désireux d’expandre ses possibilités, il rejoint le programme de formation D.A.N.C.E dirigé par W.Forsythe, W.Mc Greggor, F.Flamand et A.Preljocaj. La vision chorégraphique du grand nord le touche, il s’installe en Belgique pour travailler avec Pierre Droulers pendant 6 ans. Il découvre une danse abstraite, nourrie par les arts plastiques. S’ensuit alors une série de collaborations chorégraphiques pluri-stylistiques : C.Carlson, T.De Mey, J.Leighton, C.Haleb, C. Fricker et Julyenn Hamilton avec qui il découvre les pratiques d’improvisation. 

Une telle diversité des genres le rend confus, il est en quête de nouveaux territoires performatifs et découvre les arts du Clown auprès d’Eric Blouet. En 2012 son intérêt à faire du lien entre le personnel et l’artistique l’emmène auprès de Anna Halprin dans le programme de formation Tamalpa. Là il redécouvre son corps, redonne du sens au mouvement, retrouve son essence créative. Il s’ouvre alors à une approche de la performance sensible et intimiste. En parallèle il pratique la communication Non-Violente qui lui donne un regard nouveau sur le langage, les relations humaines et les dynamiques de groupe. 

Nourri de toutes ces expériences, il rentre à Marseille en 2014 où il développe ses projets artistiques autour de l’improvisation et du jeu performatif. Pédagogue du mouvement, Il transmet sa pratique de corps et de relation à l’autre à tous les curieux de l’inconnu. Il est sélectionné

comme artiste dans le laboratoire Euro-Mediterranéen pour le développement des arts dans l’espace public : Art’R’Public. Il collabore avec de nombreux artistes locaux comme Christine Fricker, Edith Amsellem, Stephanie Lemonnier, et intervient comme formateur pour l’Institut Tamalpa, à l’université de musique et de dance de Cologne et dans le programme de formation L’Art du Mouvement. En constante improvisation il affirme sa recherche entre abstraction et expressivité.

Pôle 164 © 2020 Tous droits réservés | 164, ave de Plombières 13014 Marseille | Tél 04 91 64 11 58

  • Facebook - Black Circle