top of page

Cie Mouvimento // Julie Alamelle

Marseille


21 > 25 novembre 2022


« R.A.L.E.N.T.I.R »

Balade guidée dans le rythme du vivant



Une expérience immersive


Le projet se construira dans une démarche éco-responsable, utilisant au maximum des matières naturelles et très peu d’artifice. Plus qu’un objet « spectaculaire », l’objectif de cette expérience est de se fondre dans le paysage, avec l’art pour révéler et accompagner le réel, tel un pinceau qui apporte des touches de couleur sur un tableau déjà présent.


Comment s’extraire du rythme effréné de notre société et s’accorder avec celui de la nature ? Comment redécouvrir les espaces naturels et savourer le temps ?

Comment relier l’Art et le vivant ?


Le spectateur est accueilli aux abords d’un grand espace de nature par la performance sonore de Laurent Pernice : « Les lointains échos du big bang ». Installé sur une chaise longue face au paysage, casque sur les oreilles, il écoute une improvisation électro-acoustique à partir des sons présents dans l’environnement et captés par un micro. Il devient l’auditeur privilégié de cette symphonie du réel.

Il entre ensuite dans le paysage qu’il a précédemment contemplé. Lors d’une marche d’une vingtaine de minutes, le spectateur est invité à contempler le vivant environnant (textes à lire, installations plastiques et sonores...) et écouter son vivant intérieur (respiration en cohérence cardiaque pour trouver un état d’équilibre entre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique).

Des petits cailloux disséminés au sol lui indiquent le chemin à suivre. Le spectateur découvre alors, tel le petit poucet, les bulles chorégraphiques de Julie Alamelle. Ses danses se fondent dans le paysage, en révèlent l’espace, l’intimité, la densité : mises en mouvement à partir des fascias, des organes, sur un rocher, un tronc d’arbre, au milieu d’une forêt ...

Le temps de création de ce projet est étroitement lié avec son temps d’implantation sur le territoire, en lien avec les ressources locales (humaines, matérielles, environnementales). En effet, au-delà d’un projet artistique, R.A.L.E.N.T.I.R. se veut aussi un projet de recherche se rapprochant des champs de l’ethnologie (ethnobiologie, ethnoécologie, anthropologie du corps...).

La coopération avec les acteurs locaux sera primordiale pour s’inscrire avec pertinence dans le territoire d’implantation : des espaces de rencontre et de partage entre les artistes, le territoire et les publics seront créés autour de chaque résidence et chaque promenade artistique afin de partager par la pratique (ateliers chorégraphiques, plastiques et musicaux) les recherches de R.A.L.E.N.T.I.R.


Julie ALAMELLE - chorégraphe

Caroline SELIG – plasticienne

Laurent PERNICE – musicien


Production : Mouvimento 21023

Coproducteurs : CNAREP Le Moulin Fondu / Garges-Les-Gonesses (95)

Résidences : CNAREP Le Moulin Fondu / Garges-Les-Gonesses (95) Association Ô Puisard / La Brigue (06)

Soutiens : Ex-Nihilo – Cité des Arts de la Rue / Marseille (13) Pôle 164 / Marseille (13)

Festival Les Passeurs d’Humanité / Vallée de la Roya (06) - Cie Artonik / Marseille (13)



Julie Alamelle


est Danseuse, chorégraphe et co-directrice artistique de la Cie Mouvimento.

Obtient un DE de professeur de danse en 2001, puis continue sa formation au sein du CDC – Toulouse. Après avoir travaillé avec différentes compagnies (Étant Donné - Rouen, Emmanuel Grivet – Toulouse...), elle intègre en 2005 la compagnie d'art de rue Artonik – Marseille, avec qui elle collabore encore aujourd'hui. Elle fonde en parallèle la compagnie Mouvimento et débute son travail de recherche en composition instantanée.

Depuis 2017, elle accompagne en tant que regard extérieur plusieurs projets chorégraphiques, théâtraux et cinématographiques (Sangkhumtha / art de rue / Cie Artonik, Roses / clip musical / Havez Prod, Empreintes / danse / Cie Crésalys).

Elle suit en 2019-2020 une formation de 200h en Body-Mind Centering® appliqué à la danse avec Lulla Chourlin et Anne Garrigues et affine ainsi son travail en composition instantanée.

Aujourd’hui elle navigue entre interprète, chorégraphe, danseuse, performeuse, artiste de rue et pédagogue.

Julie Alamelle travaille en composition instantanée, c’est-à-dire qu’elle écrit et compose en temps réel le mouvement, attisant la conscience et l’accueil de ce qui est là dans l’ici et maintenant. Elle se laisse toucher par son environnement (intérieur et extérieur) et dévoile ainsi une danse sensible.

L’écriture chorégraphique se fait dans une notion d’ « écologie » du mouvement : le mouvement respecte l’environnement intérieur du corps humain et l’équilibre qui le lie au monde vivant qui l’entoure, dans un rapport au corps, au temps et à l’espace juste et écologique. En se basant sur une approche kinesthésique et somatique du corps, s’appuyant notamment sur Body-Mind Centering®, le mouvement cherche l’écologie interne en se mettant à l’écoute de toutes les composantes vivantes du corps (cellules, liquides, fascias, organes...).


TRAININGS


21 > 25 novembre 2022

BalletBodyLogic

Julie Alamelle et Annemari Autere

Comments


bottom of page