Contact CompanI // collectif

13 > 17 Février 2023


Back to the roots

Création in situ


Vivre l’espace, le moment présent, le saut dans l’inconnu.

Le vivre à fond, sans partition.

Etre à l’écoute du paysage alentour, naturel ou bâti.

Etre à l’écoute de ses partenaires de danse, de toucher et de vie. Rouler, dérouler, s’enrouler, s’en remettre à sa peau et ses tissus pour s’orienter.

Déjouer les attentes et les projections.

Célébrer la dynamique, les sauts et des principes physiques vertigineux dans un monde avide de tendresse et d’authenticité.


Revenir aux racines du Contact Improvisation


En lançant « CI 50 – Back to the roots », le premier projet de la Contact CompanI, je souhaite célébrer le 50e anniversaire du Contact Improvisation. Né d’une performance de Steve Paxton à Oberlin, États-Unis, en 1972, ce type de danse s’est dispersé à travers le monde. Il a beaucoup évolué au fil des ans. Pour ce projet néanmoins, je souhaite que les membres invités replacent cette forme dans son contexte performatif tout en restant fidèles aux principes de base : écouter ses partenaires, l’espace et le public afin de livrer un travail honnête, spontané et imprévisible en lien avec « l’inconnu » et « l’instant ».

Comment répéter pour des représentations improvisées sans partition prédéfinie, ni architecture ni fil rouge ni structure narrative ? Je fais confiance à l’état de conscience et d’accordage des participant·es qui rend l’improvisation possible en maintenant un lien fort entre nous et nous-mêmes, nos corps et les autres, l’espace et l’environnement. Nous avons déjà eu l’occasion de de faire communauté, vivre ensemble et découvrir le travail de chacun·e durant la première résidence de trois semaine s’étant déroulée à SerVivo, Palmela au Portugal. Nous avons mis nos expériences passées et compétences en commun.

La diversité de nos pays d’origine et de formation n’a pas manqué d’enrichir notre vocabulaire et plusieurs questions ont surgi face à l’approche désarçonnante de l’improvisation totale.

Pour cette deuxième phase de travail à Marseille, répartie en deux résidences de création, il m’importe de continuer le travail de compagnie. Que les improvisateur·ices présent·es approfondissent leurs liens, leur technique et leur confiance à danser avec l’instabilité. Comme d’habitude, je souhaite nourrir nos échanges de citations et repères émanant des pionniers et pionnières du Contact Improvisation afin de réussir ce saut dans l’inconnu.

Finalement je tiens aussi à redonner une place joyeuse et conviviale à cette forme de danse parfois dénigrée du fait de son premier outil de travail : Le toucher. S’il est possible de rencontrer des publics jeunes, des enfants de tous âges et peu habitués des scènes artistiques et de leur faire découvrir des gestes joyeux et une forme d’expression originale et débridée où la notion de soin (à soi et aux autres) est totalement intrinsèque, je serai heureuse.

Angela-Mara Florant


Distribution

de : Angela-Mara Florant

avec : Aude Fondard, Jo Bruhn, Jennie Zimmermann, Grégory Chevalier, Sergio Palomares Vicente, Nina Radovanovic, Nathaniel Damon, Angela-Mara Florant


Soutiens

Kashdance-CIAM, Pôle 164 et Triade Tanz Forum Hamburg Partenaires : Bundesregierung für Kultur und Medien grâce au programme NEUSTART KULTUR, Dachverband Tanz Deutschland avec DIS-TANZEN Résidences de recherche : SerVivo Portugal, avril 2022

Résidences de création :

Kashdance-CIAM : 13 au 17 novembre 2022 et Pôle 164, février 2023


REPERES

Angela-Mara Florant, Allemagne. - https://www.angelamaraflorant.de/

Jo Bruhn, Allemagne / Portugal. - https://www.jo-bruhn.de/

Jennie Zimmermann, Allemagne - https://www.jenniezimmermann.de/

Aude Fondard, France - http://oddinmotion.info/

Sergio Palomares Vicente, Espagne

Nina Radovanovic, Serbie

Grégory Chevalier, Hongrie / France. - https://vimeo.com/user174250226

Jori Snell, Pays-Bas - https://www.justartworks.org/jori-snell

Nathaniel Damon, Allemagne / Etats-Unis - https://www.nathanieldamon.com/


©Tiina Jääskö et Jennie Zimmermann