Greta SANDON

Marseille


Résidence / Création participative

26 Mars > 2 Avril 2021


ATELIERS/RESIDENCE  : 10h-13h ou 14h-17h du lundi au jeudi

Avec la Participation de 6 danseurs et 6 personnes non voyantes


« VIVIMI E NON GUARDAMI »


L'état de danse : une sorte d’ivresse, qui va de la lenteur au délire, d’une sorte d’abandon mystique à une sorte de fureur.

Paul Valery



Je me suis toujours demandé si on appréciait vraiment toutes les sensations éprouvées quotidiennement, combien de choses pourrions-nous vivre grâce à la perception des sens. Les sens nous renseignent sur notre environnement en terme d’images en couleurs, de sons, d’odeurs et de saveurs, de thermies, de douleurs, de plaisir et nous permettent de nous adapter aux sollicitations extérieures. A l'âge de 6 ans, j’ai passé́ mes vacances au Tyrol avec ma grand-mère. Nous étions dans un hôtel à l'atmosphère assez familiale, j’ai rencontré́ une femme très élégante et agréable, toujours très gentille avec moi. Cette femme ne cessait pas de me dire qu'elle aimait bien quand je passais à côté d'elle, car j’avais une belle lumière. Elle me disait toujours que l’air qu'elle percevait quand je faisais mes roues dans le jardin de l'hôtel était très apaisant. Moi, je ne comprenais pas, je souriais, je la remerciais et je recommençais à courir, sauter, danser, chanter. Le dernier jour du séjour dans l’hôtel, je me suis assise à coté́ d’elle et je lui ai demandé́ si elle préférait les fleurs du jardin sur le côté́ gauche ou celles de l’entrée. Elle me répondait : j’aime bien le parfum des fleurs du jardin.

- Et la couleur ?

- Je n’ai aucune idée, je ne vois que des ombres...

Odile Roquet dans son livre « De la tête aux pieds » écrit que - visualiser et regarder consiste à s’imaginer le plus finement possible une ligne de mouvement dans toute sa texture et sa spatialité́ en ne faisant pas le mouvement à proprement parler. Une fois l’image du mouvement bien visualisée, on bouge en laissant vivre cette visualisation. Parler d’image signifie faire appel à tous les sens. De ce livre et de ma petite anecdote est née ma curiosité́ de travailler avec des personnes qui n’ont jamais eu la possibilité́ de voir et qui forcément ont développé́ les autres sens. Notamment dans le contexte d’autres approches du corps déficient, la danse contemporaine s’inscrit réellement dans l’évolution du rapport au corps où, à côté d’une vision purement thérapeutique de réparation du corps, se développe une vision plus globale qui prend en compte l’histoire de la personne, ses motivations, son environnement et sa créativité́. Le projet parle de la rencontre de jeunes intéressés par un changement de leur expérience de vie, leur vécu. Leur joie de s’exprimer par la danse pour raconter ce qu'ils sentent, ce qu'ils perçoivent, ce qu'ils aiment par des nouvelles expériences d’expression, d’émotion et de plaisirs partagés. C’est l’humanité́ qui parle de leur vécu avec différents moyens. C’est la découverte des sensations cachées, des perceptions, une présentation de soi même avec les gestes et pas les mots. Une invitation à un voyage avec une danse hybride, technique, de contact, d’improvisation et de théâtre danse.


Chemin pédagogique


Il y aura deux parcours différents dans le processus de création à faire ensemble : c’est un voyage avec un groupe choisi de 5 danseurs professionnelles et 5 jeunes aveugles.

Aborder la danse en commençant par l’aspect sensoriel, fondamental pour l’art mais aussi pour la vie quotidienne​.

Le processus pédagogique serait similaire au mécanisme de création.


  • Atelier de connaissance

  • Parcours sensoriel guidé

  • Atelier de mouvement

  • Atelier de peinture

  • Petite performance/installation


Processus de création


Le processus de création prévoit trois mois de travail durant lesquels seront développés :


  • atelier de connaissance

  • rencontre avec spécialistes et psychologues de l’Association Valentin HAÜY de Marseille (centre de réhabilitation pour aveugles et malvoyants) pour préparer les danseurs à accueillir dans les mesures de sécurité́ les personnes affectées de malvoyance. http://marseille.avh.asso.fr/node/70

  • parcours sensoriel guidé

  • atelier de danse

  • atelier de peinture

  • 1 semaine d'atelier et une sortie de résidence


Danseurs :

Greta Sandon (Italie)

Breno Angelo (Brazil) Suzanne Dobël (Allemagne)

Musicien :

Sebastian Larralde


EN PREVISION

SORTIE DE RESIDENCE // Vendredi 2 Avril - 15h


Bio Greta Sandon


A partir d'un très jeune âge, je ai suivi des cours de danse classique et contemporaine, j'ai également participé à de nombreux ateliers et concours. En 2009 , j'ai obtenu le diplôme de Classique Dance Advance 1et 7 ° année RAD remis par la Royal Academy of Dance . Danseuse in Eri Dance Company (Finland), Compagnia i Traffcanti d’anima’(Roma) Susanna Beltrami Dance Company a Milan, Summer intensive school dance Rambert School 2012, Summer intensive school dance Place 2011. Workshop avec Dominique Merci (Pina Bausch Dance Company), Joussi Nousianen, ReAct Dance Company, Maja Hanninen, Raffaele Paganini, Alexandre de la Cafniere, Bridge Bardot, Wayne Byars, Ezio Schiavulli, Dane Hurst, Tijen Lawton, Robin Gladwin, John Savage, Hannah Rud, Patricia Okenwa, Phoenix Dance Company, Katri Soni, Helsinki Dance Company.  Actuellement je vis et travaille à Marseille, avec Wilfried Ouchou, et Rosa Aguilera, dans des projets de Danse et Mouvement.



Pôle 164 © 2020 Tous droits réservés | 164, ave de Plombières 13014 Marseille | Tél 04 91 64 11 58

  • Facebook - Black Circle